samedi 20 avril 2019

Qui s'étonne que les dépenses sociales représentent 32% du P.I.B. ?

Si les gilets jaunes ne savent pas sur quoi porter leurs revendications, qu'ils aillent se documenter sur le site "Contribuables associés". Si nous sommes surtaxés c'est parce que nos dépenses publiques ne sont pas contrôlées et qu'il faut y inclure une bonne partie des dépenses sociales que nos caisses ne peuvent plus absorber. 
Des économies peuvent être réalisées rapidement comme je l'ai écrit au président en commençant par cesser d'accorder des avantages pécuniaires et en nature aux anciens présidents, premiers ministres et ministres de l'intérieur ainsi qu'aux sénateurs et députés; réduire leur nombre et leur faire sauter une partie de leurs indemnités quand ils boudent l'assemblée. 

jeudi 18 avril 2019

Tant que je tiens encore debout, je garde un peu d'espoir !

Lundi il me prenait l'envie de démarrer mon "peutpeut" mais le Briggs & Stratton 100200 restait endormi. Bougie extraite et culot en contact avec le bloc aucune étincelle visible en tirant sur la corde du lanceur. En insistant je prenais une secousse (choc électrique) dans la main pourtant gantée (gant trop fin) tenant la bougie mais sans plus. Possédant un petit module électronique, je lui faisais prendre la place du condensateur et vis platinée. Je réglais l'écartement des pôles de la bobine (récente) avec ceux du volant moteur à 0,50 mm. Je posais sans le bloquer le volant et reposais simplement le carter portant le lanceur. Le premier tiré de corde me donnait une étincelle. Je remontais le tout et une seule action du lanceur suffisait pour animer le moteur. L'engin, en configuration moto-bineur, reprenait sa place dans le cabanon. Aujourd'hui, je le sortais et il démarrait au quart de tour. J'en profitais pour le remettre en configuration mini-tracteur en remplaçant la rangée de fraises en bout d'axe par les roues de Talbot Solara. 
Ma moitié me dit de le vendre mais j'hésite à m'en séparer. Quand j'écoute mon "peutpeut" tourner au ralenti, je repense à ma 403 huit qui, du haut de ses 15 ans, tournait comme un horloge.  C'est encore ma moitié qui m'avait poussé à m'en séparer. J'ai croisé mon ancienne "titine" plus tard avec un pépère à son volant qui n'était pas mon acheteur de la casse où je m'étais rendu. 

mercredi 17 avril 2019

Est-ce beaucoup mieux après l'apartheid ?

Un de mes frères vit là-bas depuis une cinquantaine d'années. Il y a connu l'apartheid qu'il n'appréciait guère mais n'avait pas son mot à dire et l'après...  Voici quelques exemples du climat las-bas depuis le changement de régime :
- Quand les noirs manifestent, ils détruisent tout ce qu'ils trouvent sur leur passage et qui pourtant leur facilite la vie. 
- Quand ils manifestent parce qu'il n'y a pas de rue pour mener à l'école, ils brûlent l'école. Ainsi, il n'y a plus besoin de rue. 
- L'argent allant dans les poches de l'Etat vient pratiquement que des blancs car ce sont les seuls à payer pour les services publics et tout le reste. 
- Durant l'apartheid le sud-africain noir recevait son pain quotidien de la majorité blanche. Il n'a toujours pas compris que depuis l'indépendance il doit travailler pour pouvoir se nourrir. 
- Alors les manifestations et agressions contre les étrangers, même d'origine africaine, se multiplient. Ils jalousent les noirs venus d'ailleurs pour travailler et qui vivent décemment. 
- Ils incendient les magasins des somaliens qui, bien souvent, leur offrent des produits moins chers que ceux du marché...
En conclusion, le climat politique sud-africain vire à l'anarchie. 
Espérons que notre président et nos médias n'iront jamais y vanter l'accueil chaleureux que rend la France aux immigrés africains. 

mardi 16 avril 2019

Notre-Dame victime d'un attentat ? Bien sûr que non diront les autorités !

Sur la page M.S.N. figure un article de L'express disant que Notre-Dame était en danger avant l'incendie. Des pompiers pensent que l'incendie pourrait avoir pris naissance aux échafaudages (?). Dans ce cas , je pense qu'il aurait été constaté rapidement. Ma moitié a entendu ce matin à la télé que la flèche avait été restaurée en premier et sa charpente ignifugée (?). Comment donc a-t-elle pu s'embraser si vite ? Il est inutile que je me creuse la cervelle. Comme pour l'usine A.Z.F. de Toulouse, les autorités concluront à un accident. Quant aux parisiens, ils se souviennent être nés catholiques quand la télévision leur permet de faire leurs simagrées en direct. 
Si Notre-Dame de Paris n'avait pas été un lieu de visite pour les touristes de la planète, il y a longtemps qu'elle serait délabrée comme bon nombre de nos églises.
Au XXIème siècle, nos dirigeants n'ont d'yeux que pour les mosquées. 

lundi 15 avril 2019

Marc Marquez est tombé de son piédestal !

Hier, au G.P. motos d'Amérique où Marc Marquez était le vainqueur incontesté depuis 2013, nous avons vu le roi tomber de son piédestal. C'est un grand champion, je dois le reconnaître mais je lui reproche de ne pas avoir le succès modeste. Une chose me laisse perplexe, c'est la domination écrasante de sa machine sur les autres. L'adoption du boîtier électronique Magneti Marelli que Honda jugeait archaïque, devait contribuer à réduire les inégalités entre les machines. Nous aurions pu le croire lors de la première année d'utilisation mais il semblerait maintenant que cela fasse l'effet inverse sur la moto que pilote Marc Marquez. Le calculateur électronique (ECU) ne serait-il Magneti Marelli que dans son aspect extérieur ? Il se dit que les capteurs situés en amont peuvent contenir des éléments électroniques permettant de modifier le fonctionnement de l'ECU. Les contrôleurs techniques manqueraient-ils de compétence en matière électronique ou préfèrent-ils fermer les yeux ? Faut-il, comme Honda l'a fait à l'encontre de Ducati concernant des ajouts aérodynamiques, qu'une réclamation soit faite pour approfondir le contrôle technique en fin d'épreuve ?
Si Alex Rins a été sacré vainqueur, c'est bien grâce à la chute de Marquez même s'il faut accorder au jeunot le fait d'avoir pu ravir la deuxième place au vétéran Valentino Rossi.   

dimanche 14 avril 2019

Mieux vaut tard que jamais !

 Depuis trois mois que j'avais déposé mon courriel, je n'espérais plus de réponse. J'aurais aimé une explication sur le fait que, me concernant, l'augmentation de la valeur locative de mon bien, 24 points d'un coup, et une erreur cadastrale effaçaient les 30% de réduction dont j'aurais dû bénéficier. Le président a-t-il réfléchi aux propositions que je lui ai faites sur le sujet ? Je l'ignore mais apparemment il reste sur la voie qu'il s'est fixée. 
Je ne m'étais pas adressé qu'au président mais également à ma sénatrice et conseillère départementale ainsi qu'à la majorité départementale après lecture de son bulletin "info". J'y avais lu les efforts effectués sur le plan social au profit des migrants mineurs. Une minorité loin d'être confirmée mais qu'importe quand il suffit de prendre l'argent dans les poches des administrés. Aucun accusé de réception venant de la sénatrice. La majorité départementale m'a adressé accusé de réception mais silence des élus sur toute la ligne. Ils se souviendront peut-être de moi au moment des élections. 
Par contre, le courriel adressé au président en fin d'année passée faisant état des dépenses publiques, problèmes migratoires, dilapidation des fonds sociaux etc... reste encore lettre morte. 

samedi 13 avril 2019

Si notre planète se réchauffe où se situe ASSEN ?

J'aurais pu également titrer : " En avril, ne te découvre pas d'un fils ! ". C'est le cas aujourd'hui à ASSEN (Pays-Bas) où le départ de la première manche du S.B.K. vient d'être retardée pour la seconde fois à cause de chutes de neige. Quelle idée de programmer cette épreuve si tôt dans la saison. Sur la grille de départ, nous sommes passé d'un rayon de soleil à une chute de neige et ce par deux fois. J'ai donc cédé la télécommande à ma moitié doutant que les motos prennent le départ aujourd'hui. Ceux qui prétendent toujours que la planète se réchauffe nous dirons que les Pays-bas se trouvent sur une autre planète.

vendredi 12 avril 2019

Intégration par les prénoms cite l'article, colonisation serait plus logique !

La libéralisation des prénoms à l'état-civil dans les années 1990 a fait que nous connaissons tout et n'importe quoi. Quand la gauche gouverne, l'utopie et l'anarchie sont aux commandes. C'est à peine s'il reste 50% de prénoms d'origine française et dans les autres 50%, ceux d'origine maghrébine sont majoritaires. S'il faut parler intégration, c'est aux français qu'il faut s'adresser et non à ceux que la France a accueillis et accueille encore. 

jeudi 11 avril 2019

Une lanceuse d'alerte sur la liste L.F.I. aux européennes !

Céline Boussié qui avait dénoncé la maltraitance d'enfants handicapés se lance en politique. Elle rejoint la France insoumise et tient la vingt et unième place sur la liste de ce parti pour les prochaines élections européennes. Pour lire l'article traitant du sujet et nous remémorant l'action qu'a engagée et les avatars qu'a connus Céline Boussié, il faut se rendre sur la page M.S.N. actualités France. 

mercredi 10 avril 2019

Sale temps pour Jean Monnet écrit Nicolas Gauthier !

Jean Monnet, l'un des pères fondateurs de l'Europe (avec Robert Schuman) mais agissant pour les intérêts U.S. voit-il, d'où il est, son édifice ? J'espère que Monnet et Schuman croupissent en enfer.
Lundi passé, quatre populistes se rencontraient : Olli KOTRO (finlandais), Jorg MEUTHEN (allemand), Andre Primdahl VISTISEN (danois) et l'italien Matteo SALVINI. Marine le PEN étant retenue en France, le club des cinq n'a pas pu se former mais un quarteron suffisait. 
Les bases de l'Europe à Monnet et Schuman vont-elles se disloquer ? A suivre sur : https://www.bvoltaire.fr/sommet-populiste-a-milan-vers-une-nouvelle-europe/