vendredi 5 octobre 2018

Un lieu idéal pour l'ermite que j'aurais pu être en qualité de célibataire !

Cette image présente une habitation, vraisemblablement un ancien moulin, sur la LOUE. Cet affluent du DOUBS traverse un plateau, avant d'atteindre BESANCON, qui se nomme "le bout du monde".
Pour en revenir à l'image, n'est-ce pas mignon et reposant ? Seulement voilà, pour ma moitié, le bout du monde se situe dans le Doubs où il ne fait pas si doux, surtout en hiver. De plus, pour madame, qui dit rivière dit inondation et isolement provoque crainte. Elle a choisi un autre lieu, non isolé, en me forçant la main où, malheureusement, elle ne se sent pas bien...
La LOUE, nous l'avons vue et nous avons rejoint sa source qui jaillit du sol au centre d'une cuvette. Même au mois de juillet, en cette année 1979, son eau était froide.
Un proverbe dit : " Pour vivre heureux, vivons cachés " ce qui serait le cas dans ce lieu du "bout du monde".  

13 commentaires:

  1. C'est très beau mais je ne me vois pas, moi non plus, y habiter.
    J'en suis arrivée à préférer une maison toute simple, de plain pied où il y a peu de pièces et un ameublement minimaliste pour le moins d'entretien possible.
    Fini le gros mobilier ancien et la vaisselle en porcelaine !
    Des couleurs neutres dans des dégradés de gris ou pastels et uniquement de la peinture : plus de tapisseries, sinon quelques posters.
    J'ai déjà viré tous les bibelots encombrants, vrais nids à poussière et les décos qui surchargent !
    Je sais, on peut dire que c'est froid, comme décor, mais je ne suis plus fougueuse moi non plus ... Lolll
    Je n'ai plus besoin que de calme, sérénité et, surtout, simplicité.
    Mais proche d'une ville, tout de même pour pouvoir se ravitailler facilement ...
    Bon, je fais du hors sujet, là, mais j'avais envie de le dire, alors, je me suis fait plaisir !
    Merci de m'avoir lue. ;-)
    Bonne fin de journée et ... à la revoyure, cher jules.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "dom" tu me rappelles une anglaise de mon âge qui, chaque fois qu'elle se présentait chez moi se disait minimaliste. Elle était la femme qu'il m'aurait fallu (sourire). Je commence à liquider mais ce ne sont que les affaires qui me servaient qui s'en vont et la maison reste encombrée.
      Le soleil pointe seulement le bout de son nez, cette matinée ayant été brumeuse.
      A plus !

      Supprimer
    2. Rho, jules, tu me fais rougir de me dire que je fais partie du genre des femmes qu'il t'aurait fallu ! lolll

      Supprimer
    3. "dom", C'est à ce point ? J'avais oublié que nous pouvions encore rougir à nos âges. Au point où j'en suis, je finirai mes jours avec madame "plus" conservatrice.

      Supprimer
  2. Bon week end, toujours au soleil !
    Que ceux qui le peuvent en profitent ...
    A la revoyure !

    RépondreSupprimer
  3. le Doubs est réputé être le département le plus froid de France, et non le nord comme le laissait entendre Galabru.
    Cet ancien moulin est superbe, et jeune, je m' y serais volontiers installé, mais depuis, je me méfie des rivières, et j' aime bien n' avoir pas trop de km à faire pour les courses !
    Passe une bonne journée
    Amitié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "trublion", tu as raison le Doubs contrairement à ce que dit son nom n'est pas doux du tout car c'est là que les hivers sont les plus rigoureux.
      En rêve, je me voyais louer une petite pelle mécanique pour creuser un lit d'irrigation et de petites douves ceinturant la propriété. Pourquoi pas ajouter un bassin de rétention afin de parer aux crues éventuelles... En rêve, tout est possible jusqu'à se faire livrer ses courses par drone (sourire).
      J'irais bien rejoindre ma fille en ville mais une force d'opposition m'en empêche. De plus, il suffit que je pense aux problèmes qu'elle y connaît pour me sentir mieux dans ma campagne.

      Supprimer
  4. "Loué" soit à tout instant, Jésus au saint sacrement... (Réminiscence scatolique)

    RépondreSupprimer
  5. "zalandeau", en parlant de la rivière Loue, j'ignore si elle coule encore maintenant car je viens de voir à la télé que son confluent le Doubs était à sec. Ce doit être encore un coup des russes comme nous disions dans le temps (sourire).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toujours ça que les boches n'auront pas !!!

      Supprimer
    2. "zalandeau", ta réflexion me fait sourire car, quand je lâche un pet, je dis parfois "encore un que les boches n'auront pas". Ce qui fait dire à ma moitié que je ne suis pas drôle.

      Supprimer
  6. Ca vient de loin (Génération de mon grand père)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "zalandeau", inutile de remonter si loin, en Lorraine c'était encore une expression de ma génération.

      Supprimer